de fr it

Truchsessen vonRheinfelden

Famille noble originaire de la localité de R. Des armoiries, fascées de cinq pièces, permettent de conclure à une parenté avec les seigneurs von Schauenburg, également installés à R. En 1152, les R. sont mentionnés comme ministériaux des ducs de Zähringen. La charge de sénéchal remonte peut-être au temps des comtes de R. La famille appartenait à la classe dirigeante de R., dont les armoiries sont identiques à celles des R. (hormis une couleur). Plusieurs représentants de la famille furent avoyers et membres du Conseil de R., notamment Henmann I (1324), Henmann III (1405) et Werner VI (1450). Des R. s'allièrent avec la noblesse des environs, d'autres devinrent chanoines à Beromünster, religieuses dans les monastères d'Olsberg et de Sainte-Claire à Bâle. La famille disparut de R. après l'assassinat de Hans Kaspar par son beau-frère lors d'une rixe à la Société du Soleil en 1596. Jakob II et son fils, bourgeois de Bâle, résidaient vers 1570 au château à douves de Pratteln. Les R. furent surtout présents en Alsace. Plusieurs d'entre eux firent partie de l'ordre teutonique. Les derniers R. descendent de Wilhelm Anton (✝︎1827), colonel de la Garde nationale à Colmar. Leur trace se perd en France avec Marie-Philippe Arsène, qui fut maréchal des logis du 6e régiment d'artillerie en 1862.

Sources et bibliographie

  • W. Merz, Die Burgen des Sisgaus, 3, 1910 (généal. 8)
  • K. Schib, Geschichte der Stadt Rheinfelden, 1961, 71-75
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF