de fr it

AchillesHuber

9.2.1776 à Sissach, 7.7.1860 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Johann Jakob, pasteur à Sissach. 1804 Susanna Catharina Beck. H. pourrait avoir reçu une première formation chez Johann Ulrich Büchel à Bâle, puis il fit un apprentissage de tailleur de pierre durant quatre ans chez l'architecte Niklaus Sprüngli à Berne. Il travailla chez divers architectes à Zurich, Strasbourg et Karlsruhe (1798-1802). A Karlsruhe, il fut l'élève de Friedrich Weinbrenner, qui exerça sur lui une influence décisive. Il devint membre de la corporation du Spinnwettern et posséda sa propre entreprise de construction à Bâle (1803). Les œuvres qu'on lui attribue ont été récemment réduites à trois: la maison dite de la Fortune, St. Alban-Vorstadt 19, à Bâle (1810), la villa de Margarethenpark à Binningen (1822) et la cure de Gelterkinden (1827-1828). Quelques rares épures ont été conservées, ainsi qu'un projet de théâtre sur la Petersplatz à Bâle (1813).

Sources et bibliographie

  • Basler Baurisse 1800-1860, cat. expo. Bâle, 1967
  • Architektenlex., 281-282
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 9.2.1776 ✝︎ 7.7.1860

Suggestion de citation

Huber, Dorothee: "Huber, Achilles", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.11.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/019866/2006-11-17/, consulté le 02.12.2020.