de fr it

EmilPümpin

4.9.1840 à Sissach, 22.7.1898 à Genève, prot., de Sissach, de Berne (1891). Fils de Moritz, aubergiste (zum Löwen), et d'Elisabeth Gysin. 1872 Fanny Burtin, fille de Louis Alfred, officier français. Progymnase à Bienne, apprentissage de serrurier à Bienne et Bâle et école des arts et métiers à Bâle (1857-1860), études d'ingénieur mécanicien à l'école polytechnique de Karlsruhe (1860-1862). Collaboration à la construction de la ligne ferroviaire Philippeville (auj. Skikda)-Constantine, en Algérie (1868-1871). Inspecteur du matériel roulant et chef de dépôt à la Compagnie Suisse-Occidentale (1871-1873), ingénieur-contrôleur auprès du nouveau Département fédéral des chemins de fer (1873-1875), chef d'exploitation du chemin de fer du Tösstal (1875-1879), inspecteur des courses au Département fédéral des postes (1879-1881). P. construisit la ligne ferroviaire Travers-Saint-Sulpice (1881-1883), puis créa, avec Hans Herzog, la société bernoise de construction de chemins de fer spéciaux Pümpin, Herzog & Cie, laquelle réalisa à une cadence rapide et à forfait de nombreuses lignes ferroviaires régionales, notamment dans l'Oberland bernois. P. fut en outre concessionnaire du Bödelibahn (1888-1894), associé de la Maschinenfabrik Bern et de la fabrique de tissage de Ponte Lambro en Italie du Nord. Il participa à la construction de logements à Berne. Il s'occupa finalement de l'aménagement d'une filature de ramie à Bellegarde (Rhône-Alpes).

Sources et bibliographie

  • K. Birkhäuser, éd., Personenlexikon des Kantons Basel-Landschaft, 1997, 121
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF