de fr it

ChristophRiggenbach

23.11.1810 à Bâle, 11.6.1863 à Bâle, prot., de Bâle. Fils d'Anton, raffineur de sucre de betterave (faillite en 1826). Neveu de Nikolaus (->), cousin de Niklaus (->). 1839 Margaretha Sulger. Gymnase et apprentissage de tailleur de pierre chez son oncle Achilles Huber à Bâle, puis formation d'architecte auprès de Georg Moller à Darmstadt (1832-1834), cours de l'académie d'architecture de Berlin (été 1834) et séjour d'études à Munich (automne 1834 et 1835). On confia à R. de grandes réalisations dans le domaine public à Bâle; il bâtit des hôpitaux (1837-1842 et 1857-1860), restaura la cathédrale (1852-1857, avec Amadeus Merian) et construisit l'église Sainte-Elisabeth (1857-1863, d'après un projet de Ferdinand Stadler), ainsi que de nombreuses villas. Ses plus grandes réussites, inspirées de la première Renaissance italienne, témoignent de l'influence de l'école romantique munichoise, comme la maison au no 2 de la Münsterplatz. R. s'est beaucoup intéressé à l'histoire et aux antiquités. Après Melchior Berri, il fut, avec Amadeus Merian, l'architecte bâlois le plus important du XIXe s.

Sources et bibliographie

  • Fonds, StABS et UBB
  • R. Bucher, Christoph Riggenbach, th. Berne, 1993
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 23.11.1810 ✝︎ 11.6.1863