de fr it

AlbertRimli

13.4.1871 à Herdern, 29.4.1954 à Frauenfeld, cath., de Tägerschen (auj. comm. Tobel-Tägerschen) et Frauenfeld. Fils de Johann Baptist, instituteur et trésorier cantonal, et de Theresa Lüthi. Célibataire. Stage chez un maître maçon, formation au technicum de Winterthour, diplôme d'architecte (1891), école polytechnique de Munich (1892-1893), puis stages auprès de divers architectes zurichois. R. ouvrit son propre bureau à Frauenfeld (1901). Il se spécialisa tôt dans la construction d'églises, dessina plusieurs bâtiments scolaires et réalisa des bâtiments commerciaux et d'habitation. Représentant de l'historicisme, il construisit des églises en style néogothique (Sankt Margrethen SG en 1909-1910) et néobaroque (Emmishofen en 1900-1903, Frauenfeld en 1903-1907, Weinfelden en 1904-1906 et Höchst dans le Vorarlberg en 1908-1910). R. passe pour un précurseur du néobaroque, dont les constructions sont caractérisées par un plan soigneusement réfléchi et leur solidité.

Sources et bibliographie

  • H.P. Mathis, «Albert Rimli (1871-1954)», in ThBeitr., 132, 1996, 247-255
  • Architektenlex., 445-446
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.4.1871 ✝︎ 29.4.1954