de fr it

Gustav AlbertWegmann

Vue de l'école cantonale de Zurich depuis l'ouest. Aquatinte de Johannes Ruff d'après un dessin réalisé par Johann Ulrich Burri, vers 1860 (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).
Vue de l'école cantonale de Zurich depuis l'ouest. Aquatinte de Johannes Ruff d'après un dessin réalisé par Johann Ulrich Burri, vers 1860 (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv). […]

9.6.1812 à Steckborn, 12.2.1858 à Zurich, prot., de Zurich. Fils de Heinrich, lieutenant de cavalerie au service du royaume de Wurtemberg, et de Johanna Elisabetha Bayer, de Niederhall (Wurtemberg). Margaretha von Orelli, fille de Hans Konrad, banquier. Scolarité et apprentissage à Zurich (notamment maçon chez Heinrich Volkart), études d'architecture auprès de Heinrich Hübsch et Friedrich Eisenlohr à Karlsruhe (1832-1835). W. séjourna à Munich (1835-1836), où il fut fortement influencé par l'œuvre de Friedrich von Gärtner (style néoroman munichois). Dès 1836, il travailla à Zurich, sauf durant quelques brèves périodes. Avec Ferdinand Stadler et Leonhard Zeugheer, il est l'un des plus importants architectes du nord-est de la Suisse après 1830, jusqu'à l'arrivée de Gottfried Semper en 1855. Remarquablement doué pour le choix des matériaux et des techniques les mieux adaptés à chaque situation et très actif, W. conçut la plupart de ses bâtiments dans un style proche du néoroman de Karlsruhe et de Munich. L'école cantonale de Zurich (1837-1842) s'inspire de l'académie d'architecture de Berlin, réalisée par Karl Friedrich Schinkel. Globalement, W. comprit comment adapter la "grande architecture" de son temps aux contextes plus modestes et créer une œuvre qui sache allier individualité, fonctionnalité et originalité. Ses réalisations les plus importantes à Zurich sont l'hôpital cantonal (avec Zeugheer, 1835-1842, démoli), la serre du jardin botanique auf der Katz (1836-1838), la villa Zum neuen Thalhof (avec Hans Konrad Stadler, 1840-1843), la gare de la compagnie du Nord-Suisse (1846-1847, démolie), le temple maçonnique au Lindenhof (1851-1854), la villa Tobler-Stadler à la Winkelwiese (1852-1855) et les Tiefenhöhe (1855-1859) près du Neumarkt (auj. Paradeplatz).

Sources et bibliographie

  • G.-W. Vonesch, Der Architekt Gustav Albert Wegmann, 1981
  • Architektenlex., 561
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 9.6.1812 ✝︎ 12.2.1858