de fr it

FranzSinger

4.10.1701 à Elbigenalp dans la vallée du Lech (Tyrol), 4.3.1757 à Messkirch (Bade), cath., de Madau dans la vallée du Lech. Fils de Martin et d'Elisabeth Scharpf. 1) 1734 Maria Schanz, 2) 1740 Maria Franziska Zinck, 3) 1757 Maria Elisabetha Ackermann. Apprenti maçon et saisonnier en Allemagne du Sud, S. fut nommé maître d'œuvre (mais non architecte) de la cour du prince de Fürstenberg à Messkirch. Il est probable, quoique non prouvé, qu'il ait aussi travaillé pour Johann Jakob Herkomer et Johann Georg Fischer à Füssen, ainsi que pour Giovanni Gaspare Bagnato à Messkirch. Architecte indépendant, S. dessina et réalisa plusieurs églises paroissiales (Eschenz, Homburg, Sarnen et Salmendingen et Storzingen, ces deux dernières dans le margraviat de Bade), ainsi que le Kernenhaus à Einsiedeln, une maison de tir avec un entrepôt à céréales à l'étage. Son œuvre maîtresse est l'église-halle de Sarnen, espace vaste et aérien qui incarne la transition vers le baroque tardif.

Sources et bibliographie

  • H. Horat, Die Baumeister Singer im schweizerischen Baubetrieb des 18. Jahrhunderts, 1980
  • MAH TG, 6, 2001, 91
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ≈︎ 4.10.1701 ✝︎ 4.3.1757

Suggestion de citation

Horat, Heinz: "Singer, Franz", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 30.11.2010, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/019968/2010-11-30/, consulté le 01.10.2020.