de fr it

vonBärenfels

Famille de chevaliers bâlois, attestée dès la fin du XIIIe s., qui détint durant des générations la charge d'avoyer du Petit-Bâle et eut plusieurs représentants au Conseil bâlois aux XIVe et XVe s. Johann (avant 1314), bailli de Brombach (près de Lörrach) et avoyer du Petit-Bâle, fut le premier à porter le nom de B., château fort près de Wehr (sud du pays de Bade). Konrad (->) et plus tard Johannes (->) furent bourgmestres de Bâle. En 1377, l'évêque de Bâle conféra, en fief héréditaire, la charge d'échanson aux fils de Konrad, Lütold (bourgmestre en 1380, bailli autrichien à Bâle de 1379 à 1386 (?), ✝︎1386 à Sempach) et Arnold (->). La famille se scinda au XVIIe s. en branche de Hegenheim, éteinte en 1835, et branche de Grenzach, à laquelle appartenait Ernst Friedrich (✝︎1687), maire épiscopal à Bienne, éteinte en 1779.

Sources et bibliographie

  • W. Merz, Die Burgen des Sisgaus, 1, 1909, tableau généal. no 7