de fr it

deCoeuve

Famille de la petite noblesse, tenant son nom de la localité jurassienne de C., où se trouvait le château fort familial. Elle avait des terres à C., Miécourt, Courgenay et autres endroits de l'Ajoie. Au XVe s., quelques membres de la famille s'établirent en Franche-Comté. Bourcard et son frère Henri étaient témoins en 1136 lors d'une confirmation de biens au couvent de Lucelle. Renaud (cité entre 1284 et 1327), écuyer, fut l'époux de Bellina (citée en 1305), fille de Gauthier de Pleujouse. Jean (cité entre 1389 et 1391) reçut en 1391 de la part d'Amédée de Saint-Aubin un fief à Boncourt. Guillaume (✝︎1535), époux d'Isabelle de Trévilliers, fut dès 1485 châtelain de Mandeure, en Franche-Comté. La famille s'éteignit dans les mâles en 1577 avec Jean, fils de Guillaume, seigneur de Valoreille et de La Ferté. Sa fille Antoinette-Marie épousa en 1560 François Colin, châtelain de Pontarlier.

Sources et bibliographie

  • J.-M. Thiébaud, «Les familles de Cœuve», in Actes SJE, 1981, 281-303