de fr it

deMorimont

Famille noble influente de Haute-Alsace (fin du XIIe-XVIIe s.), portant le nom du château de M. (all. Mörsberg) situé à Oberlarg (Sundgau). Les M. possédèrent pour partie la bourgeoisie de Bâle. En 1183, Heinrich et Walter sont les premiers représentants de la famille à être mentionnés. Vassaux des comtes de Ferrette, les M. le devinrent de ce fait des évêques de Bâle et des ducs d'Autriche. Leur carrière au service de ces derniers débuta au XIVe s. et atteignit son apogée avec Pierre (vers 1410-1475/1478) et son fils Caspar (vers 1440/1450-1517). Tous deux défendirent les intérêts de l'Autriche dans ses territoires occidentaux. Pierre, bailli en Alsace et en Brisgau (1452/1453-1464), fut un farouche adversaire de Bâle et des Confédérés, entre autres lors des guerres des Armagnacs, du Sundgau et de Waldshut, ainsi que dans la tentative de reprendre Fribourg en 1460. Il acquit les gages autrichiens de Belfort, Rosemont, Delle, Angeot et Issenheim. Caspar, qui fut également bailli d'Alsace ainsi que suppléant du bailli impérial de Basse-Alsace en 1504-1511, fut élevé au titre de baron en 1488. Johann Werner fut prévôt du chapitre de Bâle de 1510 à 1525. La famille vendit le château et la seigneurie de M. en 1582. Les descendants s'établirent au Wurtemberg, en Basse-Autriche ainsi qu'en Styrie et furent élevés au rang de comtes en 1632 avec Julius Neidhard. La famille s'éteignit à la fin du XVIIe s.

Sources et bibliographie

  • Nouveau dict. de biogr. alsacienne, 27, 1994, 2706-2710
En bref
Variante(s)
von Mörsberg