de fr it

Pfaff

Famille de chevaliers bâlois des XIIIe et XIVe s., ministériaux de l'évêque, résidant au Pfaffenhof (plus tard Offenburgerhof) sur le Petersberg, propriétaire de biens dans la ville de Bâle. Le premier représentant connu est Heinricus Papho (Clericus), mentionné de 1226 à 1280, attesté chevalier en 1233 et chevalier du Conseil en 1258. Ses deux frères cadets, issus probablement du deuxième mariage de son père, fondèrent deux autres lignées, la première avec les chevaliers Johanns et Wernher (mentionnés de 1319 à 1360), la seconde avec Hug (mentionné de 1316 à 1345). Peter fut commandeur de l'ordre des chevaliers teutoniques à Mulhouse en 1293. La famille faisait partie de la société de l'Etoile vers 1265. Heinrich, ses frères et les seigneurs d'Uffheim étaient en conflit avec la ville de Fribourg-en-Brisgau en 1275. Hug céda à l'évêque Jean Senn de Münsingen sa demeure du Petersberg contre un fief à Liestal en 1341. La famille, liée par mariage aux Vorgassen, Uffheim et Zu Rhein, est mentionnée pour la dernière fois avec Gözinus, fils du chevalier Henmann (cité entre 1353 et 1373).

Sources et bibliographie

  • W. Merz, Die Burgen des Sisgaus, 2, 1910, 209-211 (généal. n° 13)
  • W. Merz, F. Hegi, éd., Die Wappenrolle von Zürich, 1930, 187