de fr it

Schaler

Famille de chevaliers de la ville de Bâle (XIIe-XVe s.), tirant son nom de la maison zur Leiteren ("aux échelles", lat. scalarii "faiseurs d'échelles"). Le premier représentant cité est Wernher (1194-1277). Les S. avaient des biens dans le Leimental et sur le Blauen, dans le sud du Bade et en Alsace. Entrée au service de l'évêque de Bâle, la famille joua un rôle politique important entre 1250 et 1350. Dès le XIIIe s., elle eut des représentants au Conseil et fournit des baillis épiscopaux de Bâle, des avoyers et huit bourgmestres. Membres de la société de chevaliers des Perroquets, liée à l'évêque, ils prirent la tête du parti autrichien en 1273, après l'élection impériale de Rodolphe Ier de Habsbourg. Leur représentant le plus éminent fut Peter (✝︎1308), bourgmestre et avoyer, fondateur de la chapelle Schaler à la cathédrale. La famille compte des chevaliers teutoniques et de Saint-Jean, ainsi que sept chanoines du chapitre cathédral de Bâle, dont Werner (✝︎1303), prévôt de Saint-Ursanne, Konrad (✝︎1367), vicaire général, et Werner (->), anti-évêque, concurrent d'Imier de Ramstein. Les S. érigèrent au XIIIe s. sur leurs terres allodiales du flanc nord du Blauen les châteaux forts de Frohberg (comm. Aesch BL), Engenstein et Schalberg (comm. Pfeffingen; le dernier donna son nom à une branche de la famille au XIVe s.). Vers 1300 au plus tôt, ils les cédèrent à l'évêque, qui les leur remit aussitôt en fief. Dès le XIIIe s., une branche des S. tint en fief des comtes de Thierstein-Pfeffingen la moitié du village de Benken et en fief du chapitre cathédral de Bâle le domaine de Biel. La famille s'éteignit en ligne masculine vers 1450, avec Claus Ulrich S. von Benken. Les châteaux du Blauen passèrent aux comtes de Thierstein (au plus tard au début du XVe s.), tandis que les villages de Biel et de Benken revinrent à des collatéraux, les S. von Leimen, qui durent les céder en 1526 à la ville de Bâle.

Sources et bibliographie

  • W. Merz, Die Burgen des Sisgaus, 1, 1909, 88-91; 3, 1911, 222-228, généal. 12
  • MAH BL, 1, 1969, 28-29, 195-196, 204, 206, 406-408
  • V. Zihlmann, Biel-Benken, 1993, 57-61