de fr it

vonJegistorf

Famille bernoise de ministériaux et de nobles, attestée pour la première fois en 1131 avec Otto et Kuno, cités comme "hommes propres" des comtes de Soyhières. Elle tirait son nom du château de Jegenstorf. Ses biens et ses droits autour de J. et du lac de Bienne sont établis dès le XIIIe s. Les J. étaient vassaux des ducs de Zähringen et des comtes de Neuchâtel. Une opinion ancienne, très répandue, prétend qu'ils s'élevèrent socialement après la disparition des Zähringen: vers 1230, mais (la coïncidence doit être relevée) au moment précis où le titre entra en usage dans la région, ils furent désignés pour la première fois comme nobiles. Un certain Cuno fut avoyer de Berne en 1225-1226. Dans la seconde moitié du XIIIe s., les J. furent apparentés aux comtes de Buchegg de même qu'aux barons de Bremgarten et, probablement, à ceux de Schwanden. La famille s'est éteinte au XIVe s. Sa généalogie comporte des lacunes et la similitude des prénoms dans les différentes branches complique encore sa réalisation.

Sources et bibliographie

En bref
Variante(s)
von Jegenstorf