de fr it

vonBaldegg

Famille de chevaliers, originaire de B., attestée peu avant 1199 et jusqu'en 1513; elle est appelée de Lacu ou vom See (du lac de B.) jusqu'au XIIIe s. et de Baldecke pour la première fois en 1236. Un H. de Lacu était ministérial des Habsbourg vers 1199. Du XIIIe au XVe s., les B. furent vassaux des Habsbourg, assumèrent des charges politiques et acquirent des fiefs et des gages. Ils établirent des liens avec l'Autriche antérieure (châtellenie d'Ensisheim avant 1303, gages, mariages). Dès la fin du XIIIe s., ils contractèrent des mariages avec des familles de la haute noblesse. Héritiers de la famille von Elgg qui s'était éteinte (branche des B. von Elgg dès 1289 environ) et des barons d'Aarbourg (seigneurie de Schenkenberg vers 1451, bailliage de Bözberg en gage), ils apportèrent cet héritage aux Habsbourg. Ils furent seigneurs du village de Schafisheim de la fin du XIIIe s. à 1482 et, par mariage, détinrent la moitié de la seigneurie de Ringgenberg de 1400 à 1411. Après la guerre de Sempach, ils se séparèrent de la seigneurie de B., dévastée et divisée après 1300. Jusqu'au milieu du XVe s., ils furent créanciers des Habsbourg, qui leur remirent des fiefs en gage (place forte de Wieladingen de 1412 à 1483, Rheinfelden en 1455, Eglisau vers 1463). Berne les chassa de la seigneurie de Schenkenberg en 1460. Il s'ensuivit de longues hostilités avec cette ville et avec les Confédérés, des ventes et le déclin de la famille.

De nombreux B. furent chanoines à Beromünster. Hartmann II (attesté de 1256 à 1292) servit l'empereur Rodolphe Ier comme négociateur, fut bailli impérial de Bâle de 1275 à 1289/1291, burgrave de Rheinfelden, gouverneur d'Autriche antérieure et en 1282 bailli en Bourgogne. Son fils Hartmann III (attesté de 1264 à 1330/1331) fut ambassadeur des Habsbourg auprès du pape en 1324. Markwart VII (attesté de 1440 à 1474) détint comme créancier du duc Sigismond de Habsbourg d'importants gages: le bailliage de Thann (Alsace) de 1444 environ à 1449, le bailliage, le château et la ville de Rheinfelden en 1455/1457, ainsi que la forteresse de Farnsburg. Son fils Johann III, dernier de la famille, membre des sociétés du Fisch und Falken et de l'écu de Saint-Georges, reprit l'ensemble de l'héritage et rouvrit la guerre de Schenkenberg; il se battit donc contre les Confédérés, notamment durant la guerre de Souabe.

Sources et bibliographie

  • T. von Liebenau, Urkundliche Geschichte der Ritter von Baldegg, 1866
  • GHS, 3, 293-308 (avec généal.)
  • A. Bickel, Die Herren von Hallwil im Mittelalter, 1978