de fr it

Kriech von Aarburg

Famille de ministériaux des Habsbourg, peut-être issue d'une famille autrichienne. La généalogie est relativement assurée à partir de Johans qui, mentionné en 1327 comme détenteur du péage autrichien à Zofingue, fut chevalier, administrateur en 1329 et burgrave d'Aarburg en 1351, c'est-à-dire détenteur par droit de gage de la seigneurie d'Aarburg. Son fils Hans (mentionné entre 1359 et 1402), Junker, fut conseiller autrichien dès 1393, de même que Hans le Jeune, neveu du précédent (mentionné entre 1389 et 1417) qui, en 1415, dut céder le château à Berne et l'année suivante accepter la libération du gage. La famille s'éteignit vers 1450 et eut pour derniers représentants les frères Niklaus et Hans Jörg (le premier de 1417 à 1438 et le second en 1443), souvent appelés Kriech von Rohrberg, et les descendants de Hans le Jeune, en particulier Günther (mentionné de 1415 à 1427), commandeur de l'ordre des chevaliers teutoniques à Strasbourg, puis à Sumiswald. Les origines d'Ulrich K., abbé de Sankt Johann dans la vallée de la Thur, et de la famille des K. du Gaster ne peuvent pas être établies avec certitude.

Sources et bibliographie

  • W. Merz, Die mittelalterlichen Burganlagen und Wehrbauten des Kantons Aargau, 1, 1905, 56-58
  • W. Merz, F. Hegi, éd., Die Wappenrolle von Zürich, 1930, 64