de fr it

vonSchenkon

Famille de petite noblesse, attestée entre 1236 et 1436. Situé à S., son château domine le lac de Sempach et la route cantonale. Les seigneurs de S. apparaissent comme ministériaux des Frobourg, Wolhusen et Neuchâtel-Nidau et comme vassaux, magistrats locaux et détenteurs de gages des Habsbourg. Une branche s'établit en 1272 à Bienne, dont elle obtint la bourgeoisie. Une autre fut apparemment au service des barons d'Asuel (Hasenburg en all.) dans leur possession de Willisau; un de ses représentants, attesté entre 1305 et 1349, prit le nom de Hasenburg. Au XIVe s., la branche initiale entretint, elle aussi, des liens avec les d'Asuel qui, en 1364, lui inféodèrent le château de Hasenburg. Elle s'allia avec les Biederthan, Bärenstoss et Liebegg et, vraisemblablement, aussi avec des familles nobles du Jura. En 1345, le château de S. échut par mariage à une branche des seigneurs de Büttikon. Heinrich (cité de 1340 à 1384) était, en 1384, avoyer de Bremgarten (AG), tandis que son fils Konrad (cité de 1396 à 1399) le fut à Liestal. Un autre fils, Werner (✝︎1436), chanoine de Beromünster, représentant du prévôt entre 1426 et 1434, est le dernier S. connu.

Sources et bibliographie

  • H.A. Segesser von Brunegg, «Schenkon», in Gfr., 82, 1927, 104-126
  • A. Bickel, Willisau, 1, 1982, 163-167