de fr it

vonCanova

Famille de ministériaux rhétique, de l'Oberhalbstein, à l'origine homines proprii des barons de Vaz et des évêques de Coire, chevaliers. En 1280 apparaissent à Tinizong, sans doute leur résidence principale, dominus Uolricus miles de Canofa et ses frères Concius, Jacobus et Hanricus, dans un acte relatif à l'hospice Saint-Pierre du col du Septimer. En 1295, les enfants d'Ulrich furent partagés entre l'évêque de Coire et les barons de Vaz. Au début du XVe s., les frères Jacob, Peter et Andreas avaient des terres à Savognin. Un certain Jacobus était juge de la Ligue de la Maison-Dieu en 1396. Peter (✝︎27.8.1412 à Tinizong), marié avec Thönia Planta, était bailli épiscopal de Greifenstein en 1406. Andreas était marié avec Luna Planta. Un Johann C., prêtre, recteur de la paroisse de Vaz en 1417, possédait un domaine à Zorten (comm. Vaz/Obervaz). Une branche de la famille gérait peut-être le domaine de Canova à Paspels dans le Domleschg, car un Heinrich C. apparaît dans le Domleschg en 1351 comme caution de l'évêque de Coire; en revanche, contrairement à une opinion répandue, le château fort contigu ne peut avoir été une résidence des C., car il se nommait Neu Süns jusqu'à la fin du XIVe s. Une autre branche s'établit sans doute à Domat/Ems, où des C. sont attestés depuis 1433.

Sources et bibliographie

  • T. von Mohr, éd., Codex diplomaticus ad historiam Raeticam, 1848-1865
  • BUB, 3
  • W. von Juwalt, Necrologium Curiense, 1867
  • O.P. Clavadetscher, W. Meyer, Das Burgenbuch von Graubünden, 1984, 121-123, 144
Liens
Autres liens
e-LIR