de fr it

deMontGR

Famille de Vella. Vassaux grisons de l'évêque de Coire, les de M. détinrent le château et la seigneurie de Löwenberg à Schluein de 1481/1489 à 1551 et dès 1595. Avant 1793, ils revêtirent des fonctions dans les pays sujets (Valteline, Chiavenna et Bormio), des charges d'officier au service de France, des dignités au chapitre cathédral de Coire et le poste de sénéchal épiscopal (dès 1670 env.); ils fournirent quinze présidents de la Ligue grise et avec Ulrich (->) le premier prince-évêque de Coire issu de la Ligue grise (1661-1692).

Plaque commémorative pour Johann de Mont, "maréchal au service du roi de France, chevalier de l'ordre de Saint-Michel et capitaine de la compagnie des Gardes suisses, rappelé à Dieu le 5 mai 1635" (Musée national suisse).
Plaque commémorative pour Johann de Mont, "maréchal au service du roi de France, chevalier de l'ordre de Saint-Michel et capitaine de la compagnie des Gardes suisses, rappelé à Dieu le 5 mai 1635" (Musée national suisse). […]

Un Burkhard est mentionné à Sumvitg en 1308, un chevalier Ulrich à Coire de 1354 à 1384. Heinrich, cité à Vella dès 1372, appartient peut-être à une autre famille; il eut trois fils qui firent souche, Burkhard (cité entre 1408 et 1439), Rudolf (cité entre 1408 et 1426) et Wilhelm (cité entre 1408 et 1435). Du XVe s. au début du XVIIe s., les de M. s'illustrèrent comme présidents de la Ligue grise et diplomates: Gilli (->), dont le fils Michael fut chancelier (1502-1524) et bourgmestre (1521 et 1523) de Coire, les frères Gallus (->) et Hans (->), puis Luzius (->). Ferdinand, fils de Gallus, fut prévôt du chapitre cathédral de Coire de 1597 à 1607. Gallus (->), officier au service d'Espagne, landamman de la Lumnezia, président de la Ligue grise, eut diverses charges dans les pays sujets. Le chevalier Johann commanda une compagnie à son nom dans la Garde suisse en France (1620-1635); il fut lieutenant-colonel dans le régiment Schauenstein, où son frère Melchior (✝︎1661, baron de Löwenberg) fut capitaine (1642-1658); le petit-fils de ce dernier, Melchior (->), y obtint le même grade. Au XVIIIe s., de nombreux représentants de la famille servirent en France, tel Peter Anton (->). Joseph Laurent (->) fut promu général de division après la bataille d'Austerlitz. Les de M. perdirent leur influence politique et militaire au XIXe s.

Sources et bibliographie

  • AFam, StAGR
  • Almanach généal. suisse, 3, 284-290
  • HS, I/1, 499, 542, 556, 566
  • A. Maissen, Die Landrichter des Grauen Bundes, 1424-1799, 1990
  • Collenberg, Amtsleute, 112
Liens
Autres liens
e-LIR