de fr it

Schauenstein

Famille de chevaliers liée au chapitre cathédral de Coire, résidant au château de S. (comm. Masein) et possédant des biens importants au Heinzenberg et au Domleschg. Les premiers mentionnés sont les frères Burkhard et Gottfried en 1258. Ministériaux des évêques de Coire, les S. siégeaient au chapitre et étaient enterrés dans la cathédrale. Au XIVe s., comme vidomnes dans le Domleschg et avoués du couvent de Cazis, ils furent temporairement les ministériaux les plus puissants du chapitre de Coire dans le Domleschg. Ils s'allièrent à des familles de la petite noblesse épiscopale. Dès 1320, une branche prit le nom du château d'Ehrenfels; en 1350, les S. possédaient le château d'Unter-Tagstein (comm. Masein) et, en 1418, reçurent le château fort de Campell à titre de fief épiscopal. Les S. participèrent à la guerre privée de Rhäzüns, conflit lié à la politique territoriale dans le Domleschg impliquant les barons de Rhäzüns, les comtes de Werdenberg et le chapitre de Coire. Jusqu'au milieu du XVIIe s., les S. appartinrent au cercle restreint des familles dirigeantes des Grisons. Plusieurs d'entre eux furent baillis de Maienfeld ou titulaires des plus hautes charges en Valteline. Ils acquirent la seigneurie de Trins comprenant Tamins, Reichenau et Trin en 1583; la famille s'y établit et la rebaptisa seigneurie de Reichenau en 1616, après que Trin eut racheté les droits féodaux. De 1608 à 1701, les S. possédèrent aussi la seigneurie de Haldenstein. En 1612, Thomas reçut de l'empereur Mathias II le titre de baron. Partisans de la France, les S. s'engagèrent à maintes reprises à son service. Dès le milieu du XVIIe s., ils connurent un certain déclin économique et politique et n'occupèrent plus guère de charges en Valteline après 1650. Les S. s'éteignirent en 1742 avec le comte Thomas Franz; l'héritage échut à son neveu Johann Anton Buol.

Sources et bibliographie

  • AEp Coire
  • StAGR
  • P.E. Grimm, Die Anfänge der Bündner Aristokratie im 15. und 16. Jahrhundert, 1981
  • S. Färber, Der bündnerische Herrenstand im 17. Jahrhundert, 1983
  • O.P. Clavadetscher, W. Meyer, Das Burgenbuch von Graubünden, 1984
  • HbGR, 1-2
Liens
Autres liens
e-LIR
En bref
Variante(s)
von Schauenstein

Suggestion de citation

Conradin von Planta, Peter: "Schauenstein", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.07.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020158/2011-07-25/, consulté le 20.09.2020.