de fr it

Magoria

Famille de la corporation noble des Capitanei di Locarno, qui tirait son nom de la localité homonyme située près du torrent Ramogna. Les M. étaient apparentés aux Orelli avec qui ils sont souvent mentionnés. Au XIVe s., ils élisaient l'un des trois podestats qui étaient à la tête des Capitanei. Comme les autres familles de la corporation, les M. obtinrent des évêques de Côme des droits et des régales dans la pieve de Locarno: au XIIe s., ils étaient propriétaires d'une partie du château Saints-Abonde-et-Blaise à Locarno et, en 1368, de celui de Magadino. Au XIIIe s., ils détenaient aussi des droits en Valteline. Malgré sa position politique et sociale, la famille perdit de son influence après la conquête de la région par les Visconti en 1342 et surtout en 1438, lorsque ces derniers donnèrent Locarno en fief aux Rusca de Côme. Outre la branche de Locarno, d'autres M. sont mentionnés à Minusio (Rivapiana), au château de Gnosca et à Bellinzone. Dans cette ville, au XVe s., ils tenaient une boutique de mercerie et d'alimentation, faisaient le commerce du bois et remplissaient des charges publiques. D'autres M., attestés à l'époque moderne, exercèrent des fonctions politiques et de représentation.

Sources et bibliographie

  • K. Meyer, Die Capitanei von Locarno im Mittelalter, 1916
  • G. Wielich, Das Locarnese im Altertum und Mittelalter, 1970