de fr it

vonAndwil

Famille de ministériaux de l'évêque de Constance et, dès 1220 environ, de l'abbé de Saint-Gall, connue du XIIe au XVIIe s. Elle apparaît en 1169 avec Hesso, témoin d'une charte épiscopale. Au début du XIIIe s., Conrad et son fils Baldebrecht sont maréchaux de l'évêque. Ils résident vraisemblablement au nouveau château d'A., près d'A. (SG), tenu en fief de l'abbé avec le bailliage homonyme. La famille a reçu jusqu'au XVe s. d'autres bailliages: Neu-A., Arnegg, Matten (comm. A.), Brühwil (comm. Gossau) et Gossau (SG). Lors de la guerre d'Appenzell, les A. sont présents dans les deux camps: ils verront détruire l'un après l'autre, en 1401, 1405 et 1406, leurs châteaux de Freiburg près de Geretschwil (comm. Gossau), d'A. et d'Oberberg (comm. Gossau). Entre 1430 et 1470, ils vendent tous leurs bailliages, sauf A., et émigrent au début du XVIe s. au sud de l'Allemagne. Ils entrèrent au service des ducs de Wurtemberg; le dernier descendant mâle est Wolfgang Eberhard, chambellan.

Sources et bibliographie

  • H. Eigenmann, Geschichte von Andwil, 1978, 27-83
  • Sablonier, Adel