de fr it

vonGamelnstein

Famille de chevaliers de Suisse orientale. Ministériaux des Rapperswil, au XIIIe s. les G. sont mentionnés à plusieurs reprises comme témoins. Ce n'est qu'au XIVe s. qu'une activité propre est attestée, lorsque des membres de la famille apparaissent, par suite d'héritage, comme bourgeois de la ville de Rapperswil et siègent au Conseil de celle-ci. C'est le cas de Johannes en 1310 et de Heinrich en 1345. Ce dernier, détenteur de fiefs héréditaires du couvent d'Einsiedeln, s'occupa dans les années 1330 des enfants lépreux et de l'hôpital des pauvres de la Fluh près de Kempraten. La famille s'éteignit dans la seconde moitié du siècle.

Sources et bibliographie