de fr it

vonGirsberg

Famille de chevaliers des XIIIe et XIVe s. Elle avait son siège au château fort de G., dans la commune de Waltalingen. Comme celle des Goldenberg, l'origine des G. est sans doute à chercher dans l'entourage des seigneurs de Winterthour. Les premiers représentants connus de la famille sont Niklaus (attesté de 1253 à 1273) et Heinrich (1254-1277), tous deux ministériaux des comtes de Kibourg. Après 1263, la famille passa au service des Habsbourg-Autriche, ce qui lui valut nombre de fiefs et de gages au XIVe s. Ses derniers descendants, les frères Rüdiger et Wilhelm se rapprochèrent de la ville de Schaffhouse, où Wilhelm est mentionné comme membre du Conseil en 1320. A sa mort, postérieure à 1329, les Habsbourg octroyèrent le château fort de G. aux Schwandegg, rameau probable de la famille.

Sources et bibliographie

  • E. Stauber, Die Schlösser Girsberg und Schwandegg, 1939, 8-12
  • R. Sablonier, «Kyburgische Herrschaftsbildung im 13. Jahrhundert», in Schweizer Beiträge zur Kulturgeschichte und Archäologie des Mittelalters, 8, 1981, 39-52, surtout 48

Suggestion de citation

Leonhard, Martin: "Girsberg, von", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 19.12.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020226/2006-12-19/, consulté le 04.12.2020.