de fr it

Hofmeister von Frauenfeld

Branche de la famille de chevaliers de Frauenfeld-Wiesendangen. Le nom provient de Jakob von Frauenfeld, mentionné dès 1270, majordome (Hofmeister) du duc Léopold d'Autriche dès 1301. L'un de ses fils, Nikolaus, devint évêque d'Augsbourg en 1331, puis de Constance en 1334; un autre, Hans, acquit, en plus du bailliage de Reichenau et de la mayorie de Langdorf, divers gages autrichiens comme le château fort de Frauenfeld et le bailliage de Schwarzenbach. En 1347, il fut, comme son père, bailli de Kyburg. Dans la seconde moitié du XIVe s., les fils de Hans, Johannes le Chanteur et Jakob, commencèrent à liquider leurs biens et droits. La famille entra peu à peu dans la bourgeoisie.

Sources et bibliographie

  • E. Leisi, «Die Hofmeister von Frauenfeld», in ThBeitr., 83, 1947, 1-12
  • K. Burkhardt, Stadt und Adel in Frauenfeld 1250-1400, 1977, 38-48
  • Sablonier, Adel

Suggestion de citation

Leonhard, Martin: "Hofmeister von Frauenfeld", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 12.02.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020235/2008-02-12/, consulté le 30.10.2020.