de fr it

An der Brugge

Famille de petite noblesse, bourgeoise de Lucerne, citée du XIIe au XIVe s., sans doute ainsi nommée car domiciliée près du pont sur la Reuss (autre forme: de Ponte). Son premier et seul représentant connu au XIIe s. est Werner, ministérial du couvent de Murbach, témoin en 1168 d'une donation d'Ulrich von Eschenbach au couvent alsacien de Pairis, selon un document établi semble-t-il à Lucerne. Peter officia à plusieurs reprises entre 1252 et 1266, en tant que bourgeois de Lucerne, comme témoin pour le Conseil, dans deux cas pour des affaires conclues sur le pont de la Reuss. Peter, probablement fils du précédent, est mentionné dans le même rôle entre 1290 et 1300 et comme avoyer de Lucerne en 1307. Le dernier représentant connu de la famille est Heinrich, cité en 1315.

Sources et bibliographie

  • MAH LU, 2, 1953, 76