de fr it

Gugelberg

Famille dirigeante de la Marche (XIVe- XVIIe s.), apparue en 1359 avec Konrad. On ne peut pas reconstituer une généalogie complète. La filiation supposée avec l'Uranais Hans Theopold von Moos, établi vers 1360 au G. près de Lachen, n'est pas confirmée par les sources. Représentants du Fraumünster de Zurich dès 1383, des abbayes d'Einsiedeln et de Rüti dès le milieu du XVe s., ammans de la Marche aux XVIe et XVIIe s., les G. accédèrent grâce à ces charges à l'élite sociale et politique. Les membres de la branche installée à Schwytz (quartier d'Arth) occupèrent des fonctions importantes, à l'instar d'Albrecht, premier commissaire à Bellinzone (1502-1504), et des chanceliers Georg (->), Balthasar (->) et Dominik (en poste de 1668 à 1679). La famille grisonne des G. von Moos est peut-être une branche des G., mais cette hypothèse ne repose que sur un seul document, fait à Einsiedeln en 1505.

Sources et bibliographie

  • M. Schnellmann, Die Familie von Moos von Uri und Luzern, 1955, 58-59
  • A. Zangger, Grundherrschaft und Bauern, 1991, 162-163