de fr it

vonGundoldingen

Famille de magistrats lucernois qui doit probablement son nom à un domaine de G. situé au sud de Hochdorf. Des G. sont encore mentionnés dans leur région d'origine dans la seconde moitié du XVe s. Le lignage, attesté pour la première fois en 1312 à Lucerne avec Arnold von Gundelvingen, connut au plus tard à la deuxième génération une rapide ascension politique et économique, sans que les G. soient formellement qualifiés de chevaliers, ainsi que l'indiquent les présidences d'arbitrage exercées par plusieurs membres et des relations de parenté avec les von Moos, von Büttikon et von Garten. Les G. furent dès 1329 vassaux du couvent de Lucerne. Avant 1379, ils reçurent en fief de l'Autriche les bailliages d'Ebikon et de Rotsee. Les fils d'Arnold, Werner (probablement tanneur, le plus riche bourgeois de Lucerne en 1352) et Niklaus revêtirent à plusieurs reprises la charge d'avoyer dès 1346. Petermann (->), fils de Werner, fut avoyer de 1361 à 1384, date à laquelle une modification constitutionnelle le contraignit à la démission.

Sources et bibliographie

  • QW, 1/1-3; 2/1-3
  • M. Estermann, Geschichte der alten Pfarrei Hochdorf, 1891, 360-363