de fr it

vonLittau

Famille de chevaliers lucernois (XIIe s.-début du XVe s.), fonctionnaires du couvent de Murbach-Lucerne, mentionnée pour la première fois entre 1178 et 1199 avec les frères Heinrich et Notker. Elle posséda des alleux et des fiefs à Lucerne, aux environs de L. et dans l'Eigental. Ses membres furent baillis, mayors et cellériers à L. et Horw et temporairement mayors à Malters au XIVe s. La généalogie a pu être établie sur cinq générations à partir de Walter (mentionné entre 1213 et avant 1265). Les L. s'allièrent aux barons de Ringgenberg et de Rüssegg, aux chevaliers nobles de Ruoda et de Reinach, de même qu'aux ministériaux de Meggen, Truttmann et Wisso. La famille acquit un poids politique à partir du milieu du XIIIe s. Nögger apparaît fréquemment comme arbitre et témoin à Lucerne à partir de 1265. Son fils Jakob (mentionné entre 1296 et 1354) fut amman de Lucerne en 1344 et Ortolf (mentionné entre 1318 et 1366), fils de Jakob, avoyer de Lucerne en 1334. Ces deux derniers signèrent comme membres éminents du Conseil les deux lettres jurées de Lucerne en 1328 et 1330. A partir du milieu du XIVe s., les biens furent morcelés et, en grande partie, vendus. Le dernier représentant masculin de la famille fut Walter (✝︎1406), mentionné pour la première fois en 1370, chanoine de Rheinfelden.

Sources et bibliographie

  • H. Dommann, F. Glauser, Litowo, Littau, 1979, 34-45, 75-79 (avec généal.)