de fr it

Meier vonErstfeld

Famille de ministériaux uranais, détenant des fiefs de l'abbaye zurichoise du Fraumünster et des alleux à Lucerne. Werner est mentionné pour la première fois en 1258. Johannes, serf du couvent de Wettingen, s'affranchit en 1317 et devient sujet du Fraumünster. Les E. connaissent un lent essor au XIVe s., lié à leur fonction de mayor de l'abbaye; dès 1331, ils sont aussi mayors de Bürglen. Mais ce n'est qu'après la disparition de Johannes d'Attinghausen, vers 1358, qu'ils deviennent vraiment influents à Uri, avec Johannes (->). Ils perdront leur position politique et sociale en 1393, lorsque les frères Johannes III et Walter (->), en conflit avec l'abbesse, seront révoqués de la mayorie. Dès lors, la famille disparaît rapidement des documents.

Sources et bibliographie

  • P. Hubler, Adel und führende Familien Uris im 13./14. Jahrhundert, 1973