de fr it

Schüpfer

Famille roturière uranaise, ayant le statut de serfs du Fraumünster de Zurich. Elle apparaît dans la région de Silenen, mais ses origines sont incertaines; une identification avec les Schüpfen, ministériaux des Zähringen dans le Seeland, reste purement hypothétique. Elle s'allia avec les Niemirschin, probablement mayors de Bürglen (UR) vers 1250, et avec les chevaliers von Hospental. Les S. sont attestés pour la première fois en 1243 avec Walter et Burkard (->). Ce dernier déclencha leur ascension sociale en devenant mayor du Fraumünster à Altdorf (UR) peu après le milieu du XIIIe s. Le fils de Burkard, Konrad, fut mayor de Bürglen de 1290 au plus tard à 1294. La disparition soudaine de la famille (on a supposé qu'elle avait émigré à Zurich) pourrait être liée à la tentative ratée de s'approprier la tour de Göschenen et aux changements généraux touchant à cette époque la structure politique et sociale du pays d'Uri.

Sources et bibliographie

  • P. Hubler, Adel und führende Familien Uris im 13./14. Jahrhundert, 1973, 41-46

Suggestion de citation

Hälg-Steffen, Franziska: "Schüpfer", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 22.08.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020276/2011-08-22/, consulté le 01.10.2020.