de fr it

vonWinkelried

Famille influente de Nidwald, du XIIIe au XVIe s., qui tire son nom de son domaine patrimonial (auj. Wichried) à Ennetmoos. La particule nobiliaire n'est attestée qu'au XIIIe s. Vers 1300, les W. donnèrent à l'abbaye d'Engelberg des biens sis à Stans, Buochs et Alpnach. La généalogie présente d'importantes lacunes et des incertitudes. Le premier du nom fut un chevalier Rudolf, vers 1240. Le chevalier Heinrich, mentionné de 1275 à 1303, ne peut pas être rattaché à la généalogie; son autre nom (Schrutan ou Struth) et la tradition qui fait de lui un tueur de dragon relèvent de la littérature épique germanique et ne reposent sur aucune réalité historique. Quatre frères, Arnold, Johann (cité de 1367 à 1408), Klaus et Welti, sont mentionnés dans la seconde moitié du XIVe s.; le premier, cité comme témoin dans une charte de 1367 sous son diminutif Erni, est souvent assimilé au héros mythique de la bataille de Sempach (->). Mais cet Erni pourrait tout aussi bien être un autre Arnold (->). Il est mentionné dans des chartes jusqu'en 1418 et l'historiographie le qualifie de fils d'Erni. Les W. eurent à subir les conséquences fâcheuses de leur adhésion au parti des seigneurs de Hunwil dans les rivalités qui déchirèrent les élites unterwaldiennes vers 1382. La famille connut dans la seconde moitié du XVe s. une ascension politique. Avec Arnold (membre du Conseil et délégué à la Diète en 1476-1477 et 1482) et Heinrich (->), sans doute frères, la famille se divisa en deux branches, dont les représentants firent des carrières militaires, tels Arnold (->) et Arnold (->). Hans, dernier descendant masculin, mourut après 1530.

Sources et bibliographie

  • H. Achermann, H. Horat, Das Winkelriedhaus, 1993, 27-29