de fr it

vonLägern

Famille de petite noblesse (XIIIe-XVe s.), possessionnée à Boppelsen, Kloten et Glattfelden, peut-être issue des Waldhusen ou des zum Tor (d'après ses armoiries). Il n'y a pas de preuve qu'elle ait eu pour résidence le château fort de L., détruit en 1267. Elle apparaît avec Arnolt, cité comme ministérial dans un acte des Regensberg en 1244 et père de Konrad (1250-1287), qui fut vassal des barons de Tengen. Johann (attesté de 1316 à 1323) se distingua en 1316 au service de l'évêque de Constance. Son épouse, Judenta (d'Ehingen?), apporta aux L. la moitié du château fort de Rheinsfelden (comm. Glattfelden); ils en portèrent vraisemblablement le nom entre 1310 et 1320, mais céderont leur part en 1358. Liquidant la majorité de leurs biens au cours du XIVe s., ils s'établirent vers 1350 à Zurich, où leur trace se perd après 1500.

Sources et bibliographie

  • GHS, 3, 57-68