de fr it

vonLunkhofen

Famille de chevaliers zurichois, éteinte dans la seconde moitié du XIVe s. On suppose qu'elle est issue de ministériaux du couvent de Murbach-Lucerne, détenteurs de la mayorie et du château fort de L. (comm. Oberlunkhofen), dont ils auraient pris le nom. La nature exacte des liens entre Rudolfus de Lunchunft (mentionné en 1166), Johannes et Hugo (mentionnés en 1220) n'est pas connue. Vassaux des seigneurs de Schnabelburg-Eschenbach et de Rotenburg, les L. possédaient, au XIIIe s., des droits seigneuriaux entre la Reuss et l'Albis. Dès 1220 et pendant un siècle, la famille fut représentée au Conseil de Zurich; elle occupa à plusieurs reprises le poste de bourgmestre. Au début du XIVe s., sa position sociale et politique se détériora (mariages bourgeois et activités de plus en plus campagnardes). Vers 1280, Johannes et Heinrich reçurent le surnom de Snewli.

Sources et bibliographie

  • Sablonier, Adel
  • M. Lassner-Held, Der Zürcher Stadtadel, 1330-1400, mém. lic. Zurich, 1989