de fr it

vonMeldegg

Famille de petite noblesse (XIIIe-XVe s.), qui possédait les châteaux d'Alt-M. et de Neu-M. Son premier représentant attesté est Heinrich, témoin en 1262 à un arbitrage rendu par les abbés de Saint-Gall et de Reichenau. En 1303, Ulrich remit la charge de mayor (Meieramt) de Wittenbach, qui appartenait à sa famille, à l'abbé de Saint-Gall, mais celui-ci lui en laissa les revenus. Avec sa femme, Johannes reprit en 1331 le bailliage de Neuchlen du comte de Toggenbourg. Il fut châtelain à Appenzell (1347) et amman de Hundwil (1353) pour le compte de l'abbé. Dans la seconde moitié du XIVe s., des difficultés financières croissantes s'abattirent sur la famille. Finalement, Hans vendit en 1400 les armoiries (blason et heaume) au médecin de Constance, Jos Reichlin, dont la famille s'appela désormais Reichlin von M.

Sources et bibliographie

  • J.A. Pupikofer, Geschichte des Thurgaus, 1, 1886, 453
  • W. Merz, F. Hegi, éd., Die Wappenrolle von Zürich, 1930, 105
  • Sablonier, Adel