de fr it

vonNeuburg

Famille de chevaliers zurichois, des XIIIe-XIVe s., mayors de l'évêque de Constance à Oberwinterthur. Sans doute identique à la famille des Winterthur ou Oberwinterthur, connue dès 1175. Rudolf de castro novo est le premier à porter le nom du château fort de N. (Wülflingen), dans un acte de 1254 par lequel il vend aux religieuses de Töss deux moulins à Oberwinterthur et le hameau de Fahrhof à Neunforn, tous fiefs de l'évêque de Constance. Après l'extinction des comtes de Kibourg (1264), les N. servirent les Habsbourg-Autriche, dont ils obtinrent des fiefs au XIVe s., notamment le château fort de Mörsburg près de Winterthour et des domaines aux alentours du château de N. Johannes (1314-1365), le dernier descendant mâle, remit en gage, en 1365, la basse justice d'Oberwinterthur, fief des barons de Klingen, à Egbrecht von Goldenberg, son gendre, en garantie de la dot de sa fille Anna. Egbrecht avait déjà repris Mörsburg deux ans auparavant.

Sources et bibliographie

  • H. Kläui, Geschichte von Oberwinterthur im Mittelalter, 1968, 299
  • Sablonier, Adel

Suggestion de citation

Leonhard, Martin: "Neuburg, von", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 07.09.2010, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020300/2010-09-07/, consulté le 30.10.2020.