de fr it

Rümer

Famille noble de chevaliers de la ville de Zurich, dont l'origine est obscure et qui disparaît des sources après 1300. En raison de la ressemblance de leurs armoiries et de la situation de leurs biens, les R. sont considérés comme une branche des Uerikon, famille de ministériaux des Rapperswil. Werner, prévôt du Grossmünster vers 1177, était peut-être un R. Au XIIIe s., la famille est attestée dans l'entourage des barons von Schnabelburg, un peu plus tard, dans celui des comtes de Rapperswil. Elle avait des liens de parenté avec les von Kloten et Biber, chevaliers de la ville de Zurich. Johannes, chevalier (cité de 1247 à env. 1275), acquit la bourgeoisie de Zurich dans les années 1260. Son fils Konrad (cité de 1261 jusqu'après 1300) vendit les fiefs du Fraumünster situés à Enge et Altstetten. Il est possible que la famille ait quitté la ville pour entrer au service de l'Autriche. Rudolf, fils de Konrad, est mentionné pour la dernière fois en 1308/1309.

Sources et bibliographie

  • UB ZH, 1-8; 13