de fr it

vonRutschwil

Chevaliers nobles du XIIIe s. dont on ne peut établir les liens généalogiques et qui appartenaient probablement à des familles différentes tirant leur nom de leurs biens ou prétentions à des biens à R. (comm. Dägerlen). Premier R. cité, Eberhard, chevalier, apparaît comme témoin dans un acte de l'évêque de Constance en 1219. Rudolf est attesté en 1248 dans l'entourage de Hartmann V de Kibourg. Le dernier représentant connu est le chevalier Heinrich cité en 1289 et 1291 dans un contexte autrichien. Son sceau et son blason arborant un sanglier nous sont parvenus grâce à l'acte de vente d'une terre du couvent de Töss dans la localité voisine de Berg am Irchel.

Sources et bibliographie

  • Sablonier, Adel, 54, 60, 164