de fr it

vonSchlatt

Famille de chevaliers des XIIe-XVe s., possessionnée principalement à S. (ZH), Wiesendangen et Illnau. Attestée dès 1094, elle se trouvait dans l'entourage des comtes de Kibourg jusqu'en 1263, puis dans celui des Habsbourg. Les S. furent intégrés dans le réseau clientéliste des Habsbourg par le mariage de Konrad avec Bertha von Landenberg (1279), comme successeurs des Schenk von Liebenberg et détenteurs du château de Moosburg près d'Effretikon (dès 1300). Grièvement blessé lors de la guerre privée opposant son seigneur Hermann Gessler von Meienberg au duc d'Autriche (à propos de la cession du gage autrichien de Grüningen), Berchtold (cité en 1395, ✝︎1442), dernier S. en ligne masculine, prit la fuite sous la protection de Zurich (1408). En 1395 déjà, il avait remis le Moosburg à son gendre Johannes Schwend, futur conseiller, qui, en 1442 encore, négociait avec le duc la restitution des gages enlevés à la famille.

Sources et bibliographie

  • W. Merz, F. Hegi, éd., Die Wappenrolle von Zürich, 1930, 106
  • M. Stadler, «Das Bündnis zwischen König Friedrich und Zürich von 1422», in RSH, 18, 1968, 422-458, surtout 431
  • Sablonier, Adel