de fr it

vonUlm

Famille patricienne de Constance, dont une partie fut bourgeoise de Zurich dès le XVIe siècle. Des liens de parenté avec des personnes portant ce nom dans le nord-est de la Suisse aux XIIIe et XIVe siècles déjà ne sont pas prouvés. Ancêtre des von Ulm de Constance, Heinrich von Ulm (vers 1430) fut bourgmestre de cette ville au temps du concile et fait chevalier par l'empereur Sigismond. Les frères Hans Jakob (1539 au plus tard), Heinrich (1581) et Gregor von Ulm fondèrent trois branches. Par son mariage avec Barbara Zum Thor, le premier obtint en 1519 la seigneurie justicière de Teufen. Faute de descendant, son fils la transmit à son gendre Hans von Meiss en 1571. Le deuxième, Heinrich von Ulm, acquit le château et la seigneurie de Griesenberg en 1529. Son fils homonyme (1537-1601) fut admis en 1576 à la bourgeoisie de Zurich, perdue ensuite par le fils de celui-ci Marx von Ulm après sa conversion à la foi catholique. Ce dernier reçut en don la bourgeoisie de Lucerne en 1612. La branche lucernoise, qui en est issue, s'éteignit en 1704. Enfin, le troisième, Gregor von Ulm, entra en possession des seigneuries thurgoviennes de Wellenberg et de Hüttlingen, qui restèrent dans la famille jusqu'en 1669 et 1674. La branche de Gregor von Ulm fut bourgeoise de Zurich dès 1674. N'étant que sporadiquement bourgeois de Zurich, les von Ulm seigneurs justiciers furent peu présents dans la politique de la ville. Friedrich Ludwig von Ulm (1668-1729), représentant de la Konstaffel au Grand Conseil (1716), fut bailli de Wellenberg et de Hüttlingen. La mort de son fils du même nom (1774) signifia l'extinction des von Ulm de Suisse.

Sources et bibliographie

  • Keller-Escher, Carl: Promptuarium genealogicum, s.d. (Zentralbibliothek Zürich, Handschriftenabteilung).

Suggestion de citation

Hürlimann, Katja: "Ulm, von", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 12.03.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020327/2020-03-12/, consulté le 17.01.2021.