de fr it

AntonWeissenbach

11.3.1796 (Josef Anton Synesius) à Bremgarten (AG), 3.11.1889 à Bremgarten, cath., de Bremgarten et, en 1845, de Gisikon. Fils de Josef Anton, préfet, et de Dorotea Mäschli. Secunda Carolina Forster. Etudes de droit à Fribourg-en-Brisgau et Heidelberg. Avocat en 1820, notaire en 1827. Député au Grand Conseil argovien (1826-1831, 1835-1837), adversaire du concordat de 1828 sur le diocèse de Bâle. W. se distança des radicaux à partir de 1835, refusa la mise sous tutelle des couvents et s'engagea en faveur d'une Eglise indépendante de l'Etat. Lors de la révision constitutionnelle, il devint dès 1839 le chef de l'opposition conservatrice dans les Freie Ämter (ou Freiamt). Membre du comité de l'assemblée de Mellingen en 1840, il fut l'un des éditeurs de la pétition adressée au Grand Conseil. Arrêté en janvier 1841, puis libéré par les insurgés, W. s'enfuit à Lucerne. Le tribunal cantonal argovien le condamna à mort par contumace en 1844. Amnistié, il revint en 1845 à Bremgarten où il pratiqua probablement à nouveau le barreau.

Sources et bibliographie

  • BLAG, 843-845
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 11.3.1796 ✝︎ 3.11.1889
Indexation thématique
Politique (1790-1848) / Cantons