de fr it

OskarZumbrunn

25.10.1882 à Wegenstetten, 19.3.1963 à Küttigen, prot., d'Itingen. Fils de Ferdinand, commis, et de Karolina Gysin. 1909 Mina Dietiker, fille de Jakob. Scolarité à Wegenstetten. Employé des CFF, commandant de la police cantonale argovienne (1921-1949). Commandant des troupes chargées du maintien de l'ordre à Baden lors de grèves appuyant des revendications d'inspiration communiste (1930). Colonel et chef de la section de la police du service territorial durant la Deuxième Guerre mondiale, Z. fut intransigeant envers les réfugiés, notamment dans le cas du médecin allemand Alfred Bergmann (1910-1940), expulsé illégalement (1940) et assassiné par la suite. Après 1945, il adopta une attitude sévère envers les sympathisants argoviens de l'Allemagne nazie, particulièrement Hektor Ammann, premier signataire de la Pétition des 200. Colonel d'infanterie.

Sources et bibliographie

  • GeschAG, 3, 276-287, 408-423, 459-479, 490-509
  • Aargauer Tagblatt, 21.2.2010
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 25.10.1882 ✝︎ 19.3.1963

Suggestion de citation

Zehnder, Patrick: "Zumbrunn, Oskar", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 28.08.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020386/2012-08-28/, consulté le 25.10.2020.