de fr it

Louis-AugusteBrun

Portrait par Benjamin Bolomey, vers 1798 (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne, Collection iconographique vaudoise, photographie Claude Bornand).
Portrait par Benjamin Bolomey, vers 1798 (Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne, Collection iconographique vaudoise, photographie Claude Bornand).

3.10.1758 à Rolle, 8.10.1815 à Paris, prot., de Rolle. Fils de Pierre-Marc, ébéniste, 1) Jeanne Martin, 2) Marie Dunant. Apprenti dans une manufacture de papier peint, B. se voue au dessin et à la peinture. Il se forme à Genève chez Pierre-Louis De la Rive, fréquente la société des châteaux de Coppet et Prangins. A Turin en 1780, B. se fait apprécier de Victor-Amédée III. En France dès 1781, à Dampierre chez le duc de Luynes en 1782, introduit à la cour auprès de Louis XVI et de Marie-Antoinette qu'il peindra à la chasse, B. s'établit à Versoix en 1790. D'opinion libérale, il reste reconnaissant envers la reine qu'il visite au Temple et se charge d'une lettre pour les princes émigrés à Francfort. Dénoncé à son retour, il est incarcéré, expulsé et se réfugie à Genève. En 1796-1797, son ami Frédéric-César de La Harpe l'utilise comme agent pour la diffusion de ses écrits et directives au Pays de Vaud. Maire de Versoix de 1801 à 1807. Chevalier de l'ordre du Lys en 1814. Il accueille à Versoix durant les Cent-Jours Lucien et Joseph Bonaparte. En mai 1815, délégué de l'Ain à Paris.

Sources et bibliographie

  • A. Buffle, Louis-Auguste Brun 1758-1815, mém. lic. Genève, 1978
  • Louis-Auguste Brun, 1758-1815, dit Brun de Versoix, cat. expo. Genève, 1986
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF