de fr it

Gabriel-AntoineMiéville

21.9.1766 à Grandson, 29.8.1852 à Lausanne, prot., de Grandson et Moudon. Fils d'Antoine et de Jeanne Falconnet. Sophie Freudenberger, de Berne. Doctorat en droit. Notaire et avocat à Lausanne. Condamné par Berne pour avoir participé au banquet des Jordils à Lausanne (1791). Député à l'Assemblée provisoire (1798), M. fonda le Peuple vaudois. Bulletin officiel (1798), journal modéré, imprimé chez Henri Vincent. Le journal changea de titre plusieurs fois et devint la Gazette de Lausanne (1804). Aveugle dès 1836, M. anima la rédaction jusqu'à sa mort malgré la vente du journal à son imprimeur en 1822. En 1850, le Cercle national, fort du prestige de M., en fit un journal libéral. Député au Grand Conseil vaudois en 1831, M. rédigea des ouvrages historiques et politiques dont Souvenirs des révolutions de la Suisse pendant les 40 dernières années, de 1798 à 1838 (1839, 21842).

Sources et bibliographie

  • Le jubilé centenaire de la Gazette de Lausanne, 1898, 14-22
  • A. Clavien, Hist. de la Gazette de Lausanne, 1997, 12-14
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 21.9.1766 ✝︎ 29.8.1852