de fr it

vonWilberg

Famille de chevaliers de la Suisse orientale, des XIIIe-XVe s., au service de l'abbaye de Saint-Gall, puis des Habsbourg, attestée dans le Toggenbourg dès 1228. Les W. possédaient des biens autour de Gündisau (château, droits de justice et collation de Wildberg) et détenaient d'autres fiefs autrichiens dans les alentours. Une branche de la famille résida au château fort de Tössegg dès 1320 environ; issu de celle-ci, Johannes s'établit à Rapperswil (SG) vers 1360. Après 1400, Heinrich (mentionné en 1405, av. 1439) s'installa à Aarau et vendit les anciennes possessions. Dernière descendante des W., sa fille Beatrix mourut avant 1495 à Winterthour. On ignore s'il existe des liens de parenté entre les W. et la famille homonyme attestée dans l'Oberland zurichois vers 1250.

Sources et bibliographie

  • W. Merz, F. Hegi, éd., Die Wappenrolle von Zürich, 1930, 249-250
  • H. Keller, P. Flaad, Chronik der Gemeinde Wildberg, 1985, 42-53
  • P. Niederhäuser, «Burgruine Tössegg», in Vom Grabhügel zur Ökosiedlung, éd. R. Böhmer et al., 2007, 346-347
En bref
Variante(s)
von Wildberg