de fr it

EgloffAG

Famille d'artisans, ultérieurement d'aubergistes, bourgeois de Baden depuis 1520 dont des représentants firent partie des Conseils de la ville au XVIe s. déjà. Hans Ludwig (1604-1671) acquit en 1640 le Staadhof, important hôtel et établissement thermal, opération qui fut à l'origine de l'ascension économique de la famille. Trois E. exercèrent la charge de lieutenant baillival du comté, dont Johann Ludwig (1696-1740), seul avoyer de la famille. Faute de descendant mâle, il ne put transmettre sa position politique. La lignée de Franz Karl Anton (1679-1741), professeur d'anatomie à Innsbruck, dont le petit-fils revint à Baden, dirigea dès lors le Staadhof. En construisant un nouveau bâtiment, le riche Karl Martin (1778-1859) relança le Staadhof qui connut sa dernière grande période. La descendance mâle s'éteignit avec lui. Sa fille Luise (->) se distingua comme poète.

Sources et bibliographie

  • W. Merz, Wappenbuch der Stadt Baden und Bürgerbuch, 1920, 73-77

Suggestion de citation

Steigmeier, Andreas: "Egloff (AG)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 26.08.2004, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020439/2004-08-26/, consulté le 03.12.2020.