de fr it

Grülich

Famille dirigeante de Brugg aux XVe et XVIe s., ville où elle est attestée dès 1413. Son ascension commença avec Ulrich Fry dit G. (1419-1461), capitaine et propriétaire, conseiller et avoyer. Ses deux fils, Lienhart (vers 1502) et Hans (1444-1509), tous deux marchands, le suivirent dans la carrière publique. Avoyers, ils dirigèrent la reconstruction de la ville après le désastre de 1444. Hans tint une chronique des travaux. Un troisième fils, Martin (vers 1500), fut un important entrepreneur en bâtiment à Baden. Hans (✝︎1541), capitaine et avoyer, acquit le moulin dit Brunnenmühle, qui resta propriété de ses descendants jusqu'en 1674, puis fut cédé à la ville. Aux XVIIe et XVIIIe s., l'influence politique des G. déclina: trois d'entre eux siégèrent encore au Petit Conseil et deux au Grand Conseil. De surcrôit, la famille donna un secrétaire de ville et un proviseur (à Berne). Elle s'éteignit en 1797.

Sources et bibliographie

  • M. Banholzer, Geschichte der Stadt Brugg, 1961, 73-76, 245
  • M. Banholzer, «Die Grabplatten der Brugger Stadtkirche», in Brugger Neujahrsblätter, 1970, 95-106