de fr it

Hünerwadel

Famille bourgeoise de Lenzbourg, où Hans Martin, notaire, de Schaffhouse, vint s'établir en 1609 et fut reçu bourgeois en 1615. Intégrés dès le départ aux couches dirigeantes, les H. n'exercèrent pratiquement jamais de métiers manuels. Ils contribuèrent largement à l'essor économique de la ville au XVIIIe s. Gottlieb (->) devint l'un des principaux marchands de coton de Lenzbourg et Marx, son cousin, (->) ouvrit en 1732 la première fabrique d'indiennes. Du XVIIe à la fin du XIXe s., les H. furent nombreux à occuper des postes importants dans le gouvernement municipal et, depuis la République helvétique, au niveau cantonal, tel Gottlieb Heinrich (->). Plusieurs occupèrent des fonctions militaires élevées, en Suisse comme au service étranger. Dès la troisième génération, la famille se divisa entre la branche des foulonniers et celle des blanchisseurs. Aux XVIIIe et XIXe s., elle devint la plus influente et la plus nombreuse de toutes celles qui étaient bourgeoises de Lenzbourg. Elle s'éteignit pourtant au XXe s. en ligne masculine.

Sources et bibliographie

  • Stammbaum und Kommentar der Familie Hünerwadel, hors commerce (StAAG)
  • H. Neuenschwander, Geschichte der Stadt Lenzburg, 2-3, 1984-94

Suggestion de citation

Neuenschwander, Heidi: "Hünerwadel", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 15.05.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020446/2006-05-15/, consulté le 25.10.2020.