de fr it

d'Aigle

Famille de ministériaux des évêques de Sion, qui apparaît vers 1138/1150 (de Al[l]io) avec Guillaume, puis dans un acte de 1179 avec ses fils (?) Borcard, vassal du comte de Savoie, et Manfred, témoin pour l'évêque de Sion, fondateurs chacun d'une branche. L'une, au service de la Savoie, tint le vidomnat d'Aigle. Hugonnet en est le dernier représentant connu dans la région (1354). A l'autre appartint Rodolphe, sacristain du chapitre cathédral de Sion de 1212 à 1227; elle posséda dès 1227 l'office de sénéchal de l'évêque de Sion et dès 1303 les vidomnats de Sion, Sierre, Rarogne, Viège et Naters, qui passèrent en 1343 aux Chevron-Villette par l'intermédaire d'Amphelisie d'A., fille de Pierre, mari de Catherine de Pontverre puis de Jeanne de Blonay.

Sources et bibliographie

  • J.-E. Tamini, Essai de monographie de Sierre, 1930, 20-24
  • Armorial valaisan, 1946, 3