de fr it

Allamand

Importante famille seigneuriale du Dauphiné, dont une branche posséda, entre 1314 et 1364, les seigneuries d'Aubonne et de Coppet. En 1314, Guigue (1318), seigneur de Valbonnais près de Grenoble, maria son fils Guillaume (vers 1332) à Agnès de Villars, héritière d'Aubonne et de Coppet; il régla les importantes dettes des Villars et émancipa son fils. Il participa à la pacification de 1316 entre la Savoie et l'Eglise de Lausanne. Guillaume et Agnès, puis leurs fils Humbert (1351) et Hugues (1364), frères d'Arthaud (->), furent seigneurs d'Aubonne et de Coppet. Faute d'héritiers mâles, les biens des A. furent disputés pendant plus d'un demi-siècle, surtout entre les Grandson (Othon III avait épousé Jeanne, fille d'Humbert) et les Gruyères (Rodolphe avait épousé sa sœur Marguerite).

Sources et bibliographie

  • SDS VD, A/I, 17-97
  • D.L. Galbreath, Inventaire des sceaux vaudois, 1937, 313
  • J. Tricou, Armorial et répertoire lyonnais, 1, 1965, 53-56
  • HS, III/2, 448, 554-555
En bref
Variante(s)
Alamandi

Suggestion de citation

Jean-Daniel Morerod: "Allamand", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.06.2008. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020464/2008-06-16/, consulté le 26.01.2023.