de fr it

deBellevaux

Famille noble neuchâteloise d'origine ministériale. Outre des biens dispersés, elle détenait une maison forte qui protégeait une partie du bourg fortifié de Neuchâtel du côté ouest. Ses membres remplirent le plus souvent des offices de châtelains, de maîtres d'hôtel, etc. Le premier représentant connu est Girard, cité dès 1203, ministérial du seigneur de Neuchâtel vers 1215. Girard, mentionné dès 1336, avant 1353, donna en 1345 la description complète de son fief (le fief de B. subsista jusqu'en 1819). Guillaume, son arrière-petit-fils (1432-av. 1500), augmenta ce fief grâce à la dot de sa femme, née de Pierre. Marguerite, fille de Guillaume, dernière dame de B., en novembre 1537, épousa Hans Rudolf Hetzel von Lindenach, d'une famille patricienne de Berne.

Sources et bibliographie

  • O. Clottu, «Le fief de Bellevaux à Neuchâtel», in AHér.S, 74, 1960, 20-27